Urbanisme: Le maire d’Abengourou décidé à mettre un terme aux morcellements anarchiques opérés dans l’espace communal

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le maire d’Abengourou, Amoikon Kouakou Banga, a affiché mardi sa ferme volonté de mettre un terme aux morcellements anarchiques opérés dans l’espace communal.

« Chacun s’élève pour appeler un topographe pour morceler l’espace communal sans observer aucune règle comme si on était dans un marché. J’ai décidé de siffler la fin de cette pratique qui installe le désordre dans la commune », a-t-il déclaré au cours d’une rencontre sur les procédures pour l’aménagement du territoire tenue à la salle des fêtes de la mairie.

Le premier magistrat de la commune d’Abengourou, dont l’objectif est de bâtir une ville harmonieuse, n’entend plus tolérer de telles pratiques qui peuvent nuire à l’environnement et à la vie des populations. Il en veut pour preuve les morcellements anarchiques opérés, notamment, dans les zones inconstructibles telles que les marécages qui peuvent s’avérer dangereuses pour les populations qui vont y habiter.

Amoikon Kouakou Banga, qui s’est réjoui de la dotation de la commune d’Abengourou d’un nouveau plan d’urbanisme directeur, a promis de mettre tout en œuvre pour assurer le respect scrupuleux de cet « important outil qui organise l’espace communal et lui permet de se développer de façon harmonieuse ».

Ce nouveau schéma directeur, qui offre environ 10 121ha supplémentaires pour l’extension de la ville, prévoit des zones d’habitation, des zones industrielles, des espaces verts, des espaces pour la construction de grands équipements et des voies périphériques ou de contournement de la ville. En somme tout ce qu’il faut pour faire d’Abengourou « une cité moderne et écologique ».

(Bouake News)

Source: AIP

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Comments

comments