Éducation: Grève à l’Université Alassane Ouattara, voici la raison

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Aucune composition possible, pas de cours sur le campus, non plus d’activité sur l’espace universitaire. Tel est le mot d’ordre lancé par le Comité des Élèves et Étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI) en ce mardi 29 août 2017.

Masqués de cagoules, les visages charbonnés, c’est avec détermination que les syndicalistes du CEECI ont débarqué massivement ce matin sur le campus de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké pour interrompre les compositions qui s’y déroulaient et demander aux agents des services administratifs d’abandonner leurs postes.

Pour cause, certains de leurs condisciples non encore inscrit seraient exclus des salles de composition par des agents de l’administration universitaire.

En effet, depuis bientôt trois mois, ces derniers auraient reçu de la part des autorités du ministère de tutelle (Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique), des consignes, dédiées à la stricte interdiction aux étudiants non inscrit, le droit de participation aux activités académiques.

Cette nouvelle réforme, vient contre toute attente bouleverser les habitudes de l’enseignement supérieur public en Côte d’ Ivoire. L’un des militants du CEECI rétorquait à cet effet : « Nos grands frères ont fréquentés à crédit, et avant de s’en aller du campus, ils ont payés la totalité de leurs dus pour prendre leurs diplômes. Pourquoi pour nous là est problème ?».

Il est donc clair que les étudiants de Côte d’Ivoire ne soient encore prompts à adhérer aux mutations que pourraient susciter la nouvelle donne initiée par les autorités en charge du fonctionnement du système universitaire ivoirien.

(Bouake News)

Source: Luc Kouade

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Comments

comments