Le Régulateur des Marchés Publics révèle qu’il y a eu des fraudes depuis Bouaké

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics (ANRMP) forme le Corps préfectoral, ministères, collectivités locales, membres de la société civile formés à la prévention et à la gestion du contentieux des marchés publics en Côte d’Ivoire.

A l’étape de Bouaké , le président Coulibaly Non Karnan a revélé que Plus de 30 entreprises ont été exclues des appels d’offres pour corruption.

« Pour le président de l’autorité Nationale de Régulation des Marchés publics, Coulibaly Non Karnan, cette 3ième visite à Bouaké malgré le quelques bruits de bottes est nécessaire voire capitale pour son institution et aussi pour les acteurs des marchés publics de Bouaké.

« Nous venons éclairer les autorités contractantes, l’ANRMP a aujourd’hui axé ce séminaire sur le thème : « Prévention et gestion du contentieux des marchés publics ».
« C’est une matière récente puisque c’est véritablement avec l’avènement de l’ANRM depuis 2010 qu’il y’a eu un organe à savoir cette institution de recours juridictionnelle et on a aussi formalisé les mécanismes de recours. Aujourd’hui après plus de 200 décisions rendues, après plus d’une quarantaine d’annulations, avec plus de 30 entreprises qui sont sous sanctions et exclues de tout appel d’offres en Côte d’Ivoire pendant 2 ans parce qu’elles se sont livrées à des manœuvres de corruptions, on peut dire que nous avons un stock suffisant pour former, informer et sensibiliser sur le contentieux des marchés public » a-t-il déclaré.

Débuté depuis le 22 mai à Korhogo, suivie de l’étape de Daloa, de Yamoussoukro, c’est la capitale de la région de Gbêkê Bouaké, qui a accueilli la délégation de l’autorité Nationale de Régulation des des Marchés publics (ANRMP) dans le cadre des missions de sensibilisation et de formation des acteurs des régions de Gbêkê et du Hambol vendredi 2 mai 2017.Une tournée pour instruire et former les acteurs clés du développement décentralisé, sur l’univers des passations des marchés publics.

C’est le premier magistrat de la commune de Bouaké, Youssouf Djibo Nicolas qui a trouvé des mots justes pour saluer l’importance de ce séminaire.

« La procédure d’attribution des marchés est très souvent vue, à tort ou à raison, comme un système quasiment opaque, générateur parfois de contentieux de tout ordre, au regard des intérêts présents. Mais ce que beaucoup ignorent, est que la réalité est souvent tout autre. Et à mon humble avis, je pense que le séminaire apportera sa contribution à rectifier ce tir », a affirmé Nicolas Djibo Youssouf.

Ce séminaire a eu plusieurs temps forts entre autres l’exposé de la Direction des des Marchés publics sur les étapes de la passation des marchés publics, l’exposé de l’ANRMP sur la prévention et la gestion du contentieux des marchés publics, les échanges sur les communications faites et c’est par la remise de kits à tous les séminaristes que ce séminaire a fermé ses portes.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Comments

comments