Des acteurs de la filière bétail formés au système d’information des marchés bétail-viande

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

«Des agents des directions régionales et des structures déconcentrées du ministère des ressources animales et halieutiques et de certaines institutions publiques et privées de la filière bétail prennent part à un atelier de formation et de sensibilisation ouvert jeudi à Bouaké, pour la mise en œuvre effective, à partir de 2016, du système d’information sur les marchés bétail-viande en Côte d’Ivoire.»

Initié par la direction des productions d’élevage, l’atelier de trois jours donnera les rudiments nécessaires aux agents des collectivités décentralisées du ministère de tutelle en charge des collectes sur le terrain pour capter diverses données. Il s’agit, entre autres, d’informations concernant la quantité d’animaux entrant et sortant du territoire, les prix, les catégories d’animaux vendus sur les marchés, leurs âges, les poids, les races (appréciées ou non), leurs maladies (les zoonoses), les acteurs intervenant sur les marchés, les produits dérivés du bétail et l’usage que l’on en fait. Les exposés sont axés notamment sur le processus de mise en place du système d’information sur les marchés bétail-viande en Côte d’Ivoire, le partage d’expérience du Niger, l’expérience de la mise en œuvre des systèmes de marché agricole, les problèmes liés à la mise en œuvre des systèmes d’information des marchés, le matériel d’enquête et les outils de collecte des données ainsi que la méthode de collecte. Les enseignements seront suivis de travaux pratiques.

Deux raisons fondamentales justifient l’initiative du projet système d’information sur les marchés bétail-viande en Côte d’Ivoire. Il s’agit de disposer d’informations correctes et fiables pour définir de bonnes politiques nationales, afin de mieux évaluer la part de l’élevage dans le produit intérieur brut (PIB). Ce qui permettra, selon la directrice des Productions d’élevage, Dr Gnandji Danielle, au secteur de bénéficier d’une attention plus soutenue et d’avoir, par conséquent, plus de possibilités pour amorcer son développement et réduire la dépendance de la Côte d’Ivoire de l’extérieur. En outre, cette initiative répond à l’attente de l’union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui recommande à chaque Etat de disposer d’un système d’information des marchés, afin que les pays membres puissent, ensemble, converger vers un système régional pour renforcer les dispositifs d’aide à la sécurité alimentaire.

La directrice des Productions d’élevage du ministère des Ressources animales et halieutiques a indiqué que la mise en œuvre du système d’information commencera par les marchés à bétail-viande et s’étendra progressivement à toutes les espèces (porcines, avicoles) et tous les produits issus de l’élevage.

AIP

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Comments

comments

Albert Best

Atcho Albert GBA est chercheur en sciences de la communication à l’université AO de Bouaké. Membre du groupe de recherche sur le numérique à Bouaké (GERN-LAB), il nourrit un grand intérêt pour le numérique. Il a une expérience avérée du développement d’applications, des réseaux informatiques et des bases de données. Il apporte son expertise aux PME par la maintenance de système informatiques et aux ONG dans la conception des systèmes d'information et de communication.