Cérémonie d’ouverture de la Foire Forum Carnaval Bouaké 2015: Discours du maire de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Mesdames et Messieurs.

Dans la vie d’une cité, il y a des jours qui ne peuvent être rangés facilement, dans les tiroirs de l’oubli. Pour les historiens, ce mardi 7 avril 2015, constituera assurément l’un de ces jours essentiels pour Bouaké.

Un Jour Exceptionnel, Jour Hors du commun, où, après des décennies d’interruption, Bouaké, notre chère cité, renoue avec l’évènement culturel, commercial et économique ayant contribué à forger son prestige par le passé. Un prestige tant au plan national que sous régional.

Permettez-moi à ce stade de mon propos, de souhaiter au nom de nos populations, la cordiale bienvenue à toutes et à tous.

Je salue tout particulièrement nos hôtes, venus des pays frères et amis, particulièrement de l’Uemoa, pour prendre part à cette importante cérémonie d’ouverture.
En répondant physiquement à notre invitation, croyez-moi, vous apportez votre pierre à la consolidation des ponts qui unissent nos cités, nos peuples partageant la même histoire.
• Monsieur le Représentant du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence,
• Monsieur le Représentant du Ministre du Commerce, de l’Artisanat et la Promotion des PME, AKWABA à Bouaké !
Soyez les bienvenus chez nous ! Ville de tradition hospitalière multiséculaire, Bouaké me charge de vous dire que, vous avez quitté chez vous et, Vous êtes ici chez vous.
En ma qualité de Maire de cette ville, je voudrais également souhaiter le traditionnel AKWABA à cette délégation qui a accepté de fouler, en même temps que vous, cette terre hospitalière.

• Monsieur Tariq Kabbage, président de la Commune d’Agadir,
• Très cher hôte,
Merci d’avoir effectué le déplacement.
Votre présence honore la présente cérémonie et marque tout l’intérêt la ville d’Agadir porte à l’endroit de Bouaké. Elle témoigne également, des excellentes relations qui unissent la Côte d’Ivoire et le Royaume du Maroc, depuis l’époque de Feu, sa Majesté le Roi Hassan II et, Feu Félix Houphouët Boigny.

Seul pincement au cœur. Notre souhait, était de vous voir ici, quelques jours plutôt, pour célébrer avec nous, dans une ferveur totale, la Pâquinou, une fête de grande importance pour le pays baoulé. Mais, nous en sommes surs, cela, n’est que partie remise.

• Mesdames et Messieurs,
• Très chers invités,
Le rideau se lève, ce matin, sur la Foire-Forum-Carnaval Bouaké 2015. Un grand moment attendu par tous ici. Cette messe populaire s’est donné pour ambition, durant cinq jours, de faire de la Capitale de la Paix, la Capitale nationale des opportunités d’affaires pour les artisans, des Petites et Moyennes Entreprises et du monde des arts et la culture.

Ainsi, jusqu’au dimanche 12 avril, visiteurs, spectateurs et promoteurs de spectacles et les populations seront tenus en haleine par le savoir-faire des exposants et autres types de participants.

Ce sera également le lieu pour les industries locales de tirer avantage des occasions de promotion de commerce et de nouer des relations de partenariat avec les acteurs étrangers.

Jeudi prochain, le Centre Culturel Jacques AKA, entrera dans l’histoire de l’espace Uemoa. Les dirigeants des villes secondaires seront réunis dans d’un forum, pour tisser un réseau commun, aux fins de capter les potentiels investissements.

L’enjeu consiste à créer de réels afin de développement qui viendront désengorger un temps soit peu, les capitales des pays de l’Uemoa, des cités devenues de grandes villes tentaculaires, de véritables mégapoles.

La conjugaison de ces différentes initiatives produira, à coup sur, la mutualisation de nos efforts, pour mieux faire face aux défis du développement de nos cités.

Cependant, pour une ville impatiente de renouer avec son dynamisme d’antan, l’on ne pouvait mieux espérer. En abritant cet évènement majeur, Bouaké marque son retour au devant la scène sous régional, une place qu’elle n’aurait jamais dû abandonner.

C’est pourquoi, il me plait de marquer un arrêt, en vue d’adresser notre infinie reconnaissance à tous ceux qui ont, de prés comme de loin, ont œuvré pour la tenue effective de cette Foire-Forum- Carnaval.

J’associe à ces remerciements, les sponsors financiers et partenaires divers pour leur appui multiforme et leur grande confiance. Ce sont les groupes MOVIS, TOTAL, BACI, LONACI, la Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Côte d’Ivoire Tourisme…

Je n’oublie pas les efforts des membres du Commissariat Général de la Foire et autres personnes bénévoles. Je mesure pleinement la tâche titanesque qu’il a fallu pour la réalisation de notre projet commun.

• Très chers invités,
• Mesdames et Messieurs,
Cette nouvelle version de l’ancienne Foire Carnaval de Bouaké, est à sa 1ère première édition. Nous voudrions nous excuser des imperfections qui seront constatées et elles sont nombreuses.

Avec les enseignements qui en seront tirés, nous prenons l’engagement de nous bonifier, pour vous offrir des éditions meilleures les années à venir. Permettant ainsi, à ce grand évènement économique et culturel, de servir de moteur, à cette nouvelle Côte d’Ivoire, résolument engagée sur la voie de l’Emergence.

Bon séjour à Bouaké à Toutes et Tous !

Je vous remercie !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Comments

comments

Albert Best

Atcho Albert GBA est chercheur en sciences de la communication à l’université AO de Bouaké. Membre du groupe de recherche sur le numérique à Bouaké (GERN-LAB), il nourrit un grand intérêt pour le numérique. Il a une expérience avérée du développement d’applications, des réseaux informatiques et des bases de données. Il apporte son expertise aux PME par la maintenance de système informatiques et aux ONG dans la conception des systèmes d'information et de communication.