Une ONG fait un don de plus de 2,5 millions de FCFA aux pensionnaires du centre Saint-Camille

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’ONG Téresso a fait un don de vivres et non vivres, d’une valeur de plus de 2,5 millions de francs CFA, aux pensionnaires du centre de prise en charge des malades mentaux Saint-Camille de Bouaké, pour leur donner «un peu de joie et de bonheur», selon les initiateurs.

La présidente Diaby Koné Siata, considère cet acte comme une «matérialisation du cri de cœur» de l’ONG Téresso et de ses partenaires à l’endroit des pensionnaires qui ne peuvent plus, par leurs propres efforts, assurer la satisfaction de leurs besoins vitaux. Elle s’est réjouie d’avoir honoré, pour la deuxième fois, sa promesse et son engagement d’apporter son soutien à ces hommes et femmes chaque fin d’année, après la première édition de don de plus de 1,6 million de francs CFA organisé l’année dernière. L’ONG Téresso a bénéficié de l’aide de quelques personnes physiques et morales de bonne volonté pour réunir ce don. Mme Diaby leur a traduit sa gratitude, avant d’annoncer que, pour les prochaines éditions, sa structure donnera une nouvelle dimension à sa présence auprès des pensionnaires de ce centre en mettant l’accent sur la réinsertion socio-économique après leur guérison.

Le responsable de l’Association saint-Camille, M. Ahongbonon Grégoire, a remercié les généreux donateurs, avant de plaider en faveur d’une solidarité plus accentuée à l’égard des malades mentaux. «Je souhaite que les autorités de Bouaké préservent ces acquis», a-t-il plaidé, invitant les autorités administratives et l’Etat à soutenir le centre Saint-Camille en lui accordant certaines facilités.

«Les moins que rien que nous étions, nous avons retrouvé notre dignité à Saint-Camille», a témoigné le porte-parole des pensionnaires.

Ancien malade, M. Kadio Anselme Eric est aujourd’hui le responsable du centre de Nimbo qui accueille 268 pensionnaires. A ce titre, il a sollicité la contribution de structures et de personnes de bonne volonté aux nombreux besoins dudit centre, notamment en vivres, en non vivres et en médicaments.

Tout en souhaitant la guérison de tous les malades, la 6e adjointe au maire, Krotoumou Diomandé épouse Ouattara, a salué l’initiative de l’ONG donatrice et promis le soutien de la municipalité de Bouaké dirigée par le maire Djibo Nicolas.

AIP

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Comments

comments

Albert Best

Atcho Albert GBA est chercheur en sciences de la communication à l’université AO de Bouaké. Membre du groupe de recherche sur le numérique à Bouaké (GERN-LAB), il nourrit un grand intérêt pour le numérique. Il a une expérience avérée du développement d’applications, des réseaux informatiques et des bases de données. Il apporte son expertise aux PME par la maintenance de système informatiques et aux ONG dans la conception des systèmes d'information et de communication.